mercredi 24 juin 2009

Tout antisionisme est un antisémitisme !

Mes chers et bons socialos communistes et autres « forces de progrès »,

Oui je vous aime car votre naïveté stupide qui n’a d’égale que votre piètre culture historique, ne cesse d’apporter de l’eau à mon moulin antiraciste, normal avec un QI de moule !


La suite ici : http://michelalainlabetdebornay.blogspot.com/2009/06/cocos-socialos-je-vous-aime.html


Merci de continuellement me tendre le bâton pour vous cogner sur le groin, un nommé Spirit of Eden un marxiste antisémite « posteur » sur le Post.fr m’écrivait :


« Le marxisme n'a rien à voir avec l'antisémitisme et il n'a rien d'odieux, il ne faut pas confondre l'idéologie de Marx et le marxisme d'état »


Ah oui ! Il ne faut pas confondre le mufle dégoûtant de haine socialiste de Marx créateur de l’odieux marxisme criminel aux 100 Millions d’innocentes victimes, d’avec la hure bestiale et vociférante d’ Adolphe Hitler à l’ origine du socialisme national immonde et monstrueux alors ?


Karl Marx l’antisémite socialiste (eh oui, à l’époque Marx, qui n’avait pas encore inventé le communisme, était socialiste, comme Madame Royale, mais en plus intelligent (ce qui n’est très dur !) écrit dans « À propos de la Question juive » Question juive ? Ah bon ; bizarre, on dirait un sous titre de Mein Kampf ; il y avait donc pour Marx une « question » juive ?

« Ne cherchons pas le secret du juif dans sa religion, mais cherchons le secret de la religion dans le juif réel. Quel est le fond profane du judaïsme? Le besoin pratique, l'intérêt personnel. Quel est le culte profane du juif ? Le trafic. Quel est son dieu ? L'argent. C'est de ses propres entrailles que la société bourgeoise engendre continuellement le juif. »

(Alexis Lacroix, dans : « Le Socialisme des imbéciles (Pléonasme) La Table ronde, 2005 » écrit : « L’humanisme réel » déployé dans « La Question juive » est révolutionnaire dans ce sens qu’il fusionne une promesse d’émancipation (de l’humanité) avec un programme d’éradication (du judaïsme – c’est-à-dire du juif dans son identité). Non pas que Marx sous-entende que, par soi, la « suppression » du juif entraînerait la fin du capitalisme. Mais un impensé organiciste anime secrètement ses diatribes : à ses yeux, protéger la communauté, c’est d’abord la protéger du juif, puisque le juif est le premier responsable du capitalisme qui la corrompt. »


CQFD : Tout antisionisme est donc un antisémitisme.


Ce n’est pas nouveau, le philosophe américain Dagobert Runes publiait en 1960 le texte de Marx en l’intitulant : A world without Jews (Un monde sans Juifs) qui prouve sans aucun doute que le nommé Marx était un adepte de la « solution finale » socialiste nationale du « problème juif ».

De manière symétrique, les antisémites socialistes, islamistes et fascistes citent le texte de Marx pour cautionner leur mythe stupide et nauséabond d’un complot juif mondial. Un modèle du genre est le site Radio Islam fondé par l’antisémite musulman Ahmed Rami. (http://radioislam.org/ Ce site, qui a collaboré plus d’une fois avec des fascistes de différents pays, présente sur le même plan La Question juive du jeune Marx et un faux fabriqué par les services secrets tsaristes (Les Protocoles des sages de Sion), le pamphlet antisémite du capitaliste américain Ford avec les délires antisémites du leader noir américain Farrakhan.


Bons baisers de Russie.


Michel Labet

1 commentaire:

  1. http://www.aden.be/index.php?aden=figures-de-l-antisemitisme

    RépondreSupprimer