mardi 16 mai 2017

Les cons votent-ils Le Pen ?




Connaissez-vous Frétoy ?
Frétoy, appelée localement Frétoy-le-Moutier, est une toute petite commune rurale française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France. Ses habitants sont appelés les Frétoysiens. Mais laissez-moi les appeler amicalement les Frétouillards. Si les Longevernes sont des couilles molles et les Velrans des peigne-culs, les Frétouillards eux sont de bien braves gens sympathiques, à qui on ne la fait pas.

Tenez regardez ; pour le 1er tour des élections présidentielles républicaines (Vous avez bien sûr remarqué qu’en France vous ne pouvez voter que pour un candidat représentant la République, une indivisible et par-dessus tout sociale, pas question de voter pour l’Empereur ou Monarchiste, Libertarien ou d’exiger une dictature), en  2017, 90.52 % des  Frétouillards se sont rendus frétillants aux urnes pour choisir entre 10 beaux candidats républicains et une candidate tout autant républicaine puisque autorisée à ce présenter à cette élection ( soyez bien certain que si cela n’avait pas été le cas cela aurait été impossible). Ils sont à Frétoy-le-Moutier, 116 citoyens à être inscrits sur les listes électorales. Il y eu pour ce premier tour, onze citoyens inscrits à s’abstenir, la participation fut ainsi de 90.52 %. Les Frétouillards ont donc avec une belle majorité fait leur «devoir» de citoyen et votés tout ce qu’il y a de plus démocratiquement dans le secret de l’isoloir.
Trente-sept de ces citoyens ont voté pour madame Le Pen soit 38.14 % des Frétouillards votants. Suivi par une liste à la Prévert de vingt et un votants pour : monsieur Fillon quinze voies pour monsieur le tovaritch Mélenchon, 12 voies pour m’sieur Macron, 9 voies pour monsieur Dupont Aignan, deux pour le socialiste Hamon, une voie pour madame Arthaud certainement d’une nostalgique soixante-huitarde, zéro pour Poutou, Cheminade, Lasalle et Asselineau, 7 citoyens ont voté blanc (voter blanc c’est déjà ça, manquerais plus qu’on vote noir) et un nul.
Entre les deux tours, le premier des Frétouillards monsieur le maire et fonctionnaire de l’éducation nationale Fabien Delaunay affiche sans complexe sur Fesse de Bouc sur une page extrêmement démocratique, progressiste, pacifiste et surtout tolérante dite les citoyennes et les citoyens contre le FN ici a fait savoir qu’il considère les joyeux Frétouillards qui ont voté démocratiquement pour madame Marine Le Pen à 38.14 % comme des imbéciles et des timorés.
Monsieur le maire de Frétoy est plutôt gentil. Voter FN, je l’entends à longueur de journées depuis 30 ans, c’est faire partie du camp du mal, d’une race à part, celle des primaires, imbéciles, racistes, antisémites, fascistes, nazis, xénophobes, bas du front, moisis, c’est avoir peur de l’autre, c’est sortir tout droit du ventre fécond de la bête immonde que l’on croyait morte, gisant dans les cendres du troisième Reich, c’est forcer le camp du bien à revivre le cauchemar des heures les plus sombres de notre Histoire dans tous les cas.
Monsieur Delaunay écrit sur cette page (NB : Copie d’écran faite) : «Diaboliser dédiaboliser.... Au pays des lumières la nuit est tombée. .. Cette amnésie collective de l’histoire de la montée du nationalisme en Europe en 1933 me consterne. J'ai toujours pensé que l’électorat du FN ne concernait que les moins éduqués, ce qui n’excuse pas leur bêtise mais je n’ose pas imaginer que les sachants (sic ? Ne doit pas être prof de Français l’ami Fabien !) puissent basculer ainsi... Alors je crois au sursaut républicain, même si l’autre solution ne fera que poursuivre une politique ultra libérale, mais idéologiquement plus acceptable. Je suis le Maire d’un village qui a voté massivement FN, 38,8%... Je croise donc tous les jours ces gens et ça m’exaspère car je crois en l’avenir de l’humanité, à la tolérance et au métissage culturel qui ont façonné tous les peuples et font ce qu’on est aujourd'hui. Soyons des citoyens du monde, ouverts et ambitieux et non les consanguins reclus et isolés d’un monde économique qui avancera sans nous dans la prospérité».
Eh bien, bou diou, nous en savons des choses ; une rapide recherche Internet (attention ! Ces pages sont publiques : http://www.mon-maire.fr/maire-de-fretoy-77) vous fait découvrir que monsieur Delaunay (Fabien pour les intimes) a été élu maire de Frétoy (Seine-et-Marne) en Mai 2014 et ce pour 6 ans jusqu’en 2020. Frétoy est une commune de 166 habitants en majorité des agriculteurs quasiment sinistrés, qui votent Marine Le Pen à 38,8% (quels braves gens) vous pourrez si vous ne craignez pas la bouse, y voir l’église Saint-Germain-et-Saint-Blaise, datant du XIIIe siècle (Le père François Corpechot en est le curé mais il est à Provins : francoiscorpechot@gmail.com) vous pourrez voir aussi un lavoir ou on ne lave plus et puis circuler il n’y a plus rien à voir.
Le maire du village de Frétoy est âgé de 46 ans. En effet, M. le maire, Delaunay est né le 15/04/1971. Monsieur le maire est très instruit, c’est un fonctionnaire de l’éducation Nationale, professeur en Lycée Professionnel c’est vous dire !
Les heures d’ouverture de la mairie sont celles de vrais sévices publics:
Jeudi : 17:00 19:00
Lundi : 17:00 19:00
Vous pouvez toutefois contacter monsieur le maire Delaunay aux coordonnées suivantes
Tel : +33 1 64 01 04 99
Voilà voilà…. Alors essayons de, sinon convaincre ce monsieur très marxiste culturel, en lui donnant une petite leçon d’histoire de France. (Ce que je vais faire mais vous pouvez vous, si vous n’avez pas de blog, lui faire savoir par courriel que tous ceux qui votent pour madame Le Pen ne sont pas des imbéciles comme ce monsieur le suppose).Nous remarquerons que monsieur le maire des Frétouillards et beaucoup plus poli que madame Sophia Aram qui avait traité les électeurs du Front National de gros cons.  Non, monsieur le maire des Frétouillards  Fabien Delaunay se rapproche plus dans la forme des propos particulièrement nauséabonds de l’escroc radical socialiste et repris de justice monsieur Bernard Tapie qui en 2014 invité d’un merdia marxiste culturel iTélé, a sévèrement insulté les électeurs du Front National en éructant la lippe baveuse et dédaigneuse d’un milliardaire radical socialiste comme Pierre Laval : «Je dirais des électeurs qu'ils sont stupides: penser à un moment donné qu'on peut sortir de l'Europe, revenir au franc, c'est un cours de sixième». En 1992, l’ex ministre et député socialiste repris de justice avait déjà traité les électeurs du FN de «salauds» : «Si l'on juge que Le Pen est un salaud, alors ceux qui votent pour lui sont aussi des salauds».
L’escroc repris de justice Bernard Tapie, propriétaire du quotidien marseillais La Provence, a indiqué, jeudi 4 mai dernier, sur France info qu'il voterait comme monsieur Delaunay en faveur d'Emmanuel Macron. Encore une fois, l'affairisme le plus cynique et le plus brutal est une clé qui ouvre grand les portes du système marxiste culturel: entre le Tapie ministre socialiste et le Tapie PDG soutenu par le PS, LR etc. et la présidente du FMI, il n'y a qu'une feuille de papier à cigarette qui s'appelle le mépris du peuple français.
Voilà donc la lettre que je lui ai envoyée par courriel.
Courriel à monsieur Delaunay maire de Frétoy.
mairiefretoy@orange.fr
Monsieur le maire,

Entre les deux tours de la dernière élection présidentielle vous avez tenu une philippique contre les personnes patriotes de votre commune et d’ailleurs, ayant votés les braves gens pour madame Le Pen du Front National et ce sur internet en particulier sur la page Facebook d’un «groupe» de personnages nauséabonds d’ultra gauche baptisé «Citoyennes-citoyens contre le FN». Vous êtes ainsi sans le savoir devenu un «slacktiviste». Le slacktivisme, c'est l’idée que les gens soutiennent, au plus haut niveau, des organisations et des sujets ayant un impact social ou souvent marxiste culturel à travers les réseaux sociaux ou d’autres moyens en ligne. Cela peut prendre de nombreux formats, depuis partager des informations à propos d’une cause (forcément juste) sur sa page Facebook au fait d’envoyer un tweet en lien avec une campagne de revendication. Cette forme de militantisme «paresseux» (slack) serait un produit politique de substitution préférable à l’inaction. Ceci étant dit, cette page slacktiviste étant publique, permettez-moi de vous répondre.
Vous avez commencé votre catilinaire méprisant pour certains des citoyens de la république dont je fais partie et pour nombreux de vos administrés qui votent pour le Front National en disant : «Au pays des lumières la nuit est tombée». Ne vous seriez vous pas trompé ? Dès le début de votre diatribe, je vous sens très malheureux, la plupart du temps on est malheureux parce qu’on est ignorant. Laissez-moi vous dire, moi un électeur du Front National, ce qu’écrivais Jean Jacques Rousseau un homme des lumières si il en est : «Jamais un homme sage et ami de la justice quelques «preuve» qu’il croit voir, ne condamne un autre homme sans le mettre à la portée d’être entendu. Sans cette loi la première et la plus sacrée du droit naturel, la société sapée dans ses fondements ne serait qu’un brigandage ou l’innocence et la vérité sans défense serait en proie à l’erreur et à l’imposture».
Il me semble, que vous savez que Rousseau fut très critiqué en son temps, mais il n’était pas le seul. Emmanuel Kant soulignera «l’extrême acuité du conflit de ses interprétations», le conflit fondamental qui touche à la vision de l’œuvre de Rousseau. À cet égard, les œuvres de Kant nous fournissent un cadre de réflexion particulièrement propice. Dans sa troisième critique ; la Critique de la faculté de juger publiée en 1790, Kant s’est attaché à définir les modes de conflit philosophique et à catégoriser les formes de désaccord. Examinant la nature des disputes et des conflits, Kant distingue entre les modes d’argumentation polémique permettant d’établir la vérité. La dispute qui repose sur une connaissance objective et appartient au domaine de la métaphysique générale. Le conflit forme légitime du combat scientifique. Lié à la croyance il ne peut pas cependant prétendre au statut de vérité absolue et réside par conséquent dans le domaine de la métaphysique spécialisée. Mais il existe un troisième mode de conflit qui est selon Kant hors du domaine de la raison : il se situe dans celui de l’opinion, dans le lieu où l’on ne peut (en principe… Kant ne connaissais pas Internet) ni débattre ni argumenter. Ce mode de conflit, que Kant ne nomme pas, et qu’il exclut du domaine de la philosophie, est celui de la querelle. Comme Obélix dans la potion magique vous êtes tombé dans la mauvaise querelle quand vous étiez petit. Depuis vous prenez tous les partisans patriotes Français pour des débiles profond (rassurez-vous il y en a au Fn, mais pas plus qu’ailleurs, notamment chez les républicains ou chez leurs alliés des partis de gauche ou ils pullulent comme des rats dans les égouts de la politique)
Bruno Gollnisch, capitaine de frégate honoraire, universitaire à la retraite (professeur des universités de langue et civilisation japonaises  à l'université Jean-Moulin-Lyon-II), agrégé de droit public, ancien avocat au barreau de Paris, ancien vice-président du Front national dira lui : «J’ai pu constater dans ma vie politique que neuf fois sur dix la diabolisation (du FN) est injustifiée : c’est une arme de guerre  psychologique entre les mains de nos adversaires pour essayer de nous diviser en interne et à l’échelon international».
Paul Claudel écrira : «Ô imbécillité ! ô inertie ! charge énorme des hommes ignorants ! voici que je me suis levé».
Ne vous seriez vous pas par hasard trompé ou vous aurait-ont trompé monsieur Delaunay, vous qui apparemment me jugez imbécile et sans éducation, voilà qui va ne pas faire plaisir à ma maman officier des palmes académiques et ancienne principale de collège.
Apparemment vous savez lire et écrire (pas très bien, mais enfin aujourd’hui combien de fautes feriez-vous à la dictée de Mérimée ?) ainsi accordez moi juste un instant et lisez moi : Cliquez ici sans crainte ça ne fait pas de mal de se cultiver un peu. Vous y apprendrez qu’après que le socialiste comme monsieur le président Macron (ancien ministre de François Hollande) le pas encore président François Mitterrand avait le 1er février 1935 participé à la manifestation de l'Action française contre «l'invasion métèque» (en fait les médecins étrangers autorisés à exercer en France) manifestations ou sont conspués les noms de médecins ou de professeurs à consonance juive (c’est peut-être ce que vous nommez dans votre sermon la «montée des nationalismes» ?)  Vous y apprendrez aussi qu’après que 95% des socialistes et communistes Français aient voté le 10 juillet 1940 les pleins pouvoirs au Maréchal de France Philippe Pétain, qu’après que le socialiste François Mitterrand ait en mars 1943 prêté serment d’allégeance au Maréchal Pétain et reçu l’Ordre de la Francisque, qu’après que l’on ait vu le socialiste Manuel Valls  sur une photo issue d’un livre paru en Angleterre en mai 2013 côtoyer tout sourire Terry Cooper un néo-nazi et amant de Françoise Dior, néo-nazie elle aussi et qui fut mariée à Colin Jordan, «figure représentative du mouvement national-socialiste de la Grande-Bretagne d’après-guerre». Vous serez j’espère convaincu qu’au Parti Socialiste ou aujourd’hui chez Macron, on s'habitue semble-t-il à sentir de la bouche pour ne pas dire puer de la gueule, mais que le plus difficile c'est d’habituer les autres aux odeurs d’égouts de leur idéologie.
Je sais, vous êtes enfeignant pardon, ma plume a fourchée, je voulais dire enseignant, mais là, lorsque vous écrivez : «Soyons des citoyens du monde, ouverts et ambitieux» et appelez nettement à voter Macron, faut-il vous rappeler l’histoire de France? (surtout celle-là et celle-ci). Je sais, si vous avez lu mes textes vous êtes peut-être surpris mais depuis des années le marxisme culturel (Cliquer ici pour en avoir une idée claire) qui sévit dans l’éducation nationale socialiste et dans les médias subventionné à 100% par l’état, en fait depuis après la deuxième guerre mondiale, n’enseigne plus l’histoire de France dans le but de maintenir le public et surtout l’électeur  dans l’ignorance et la bêtise. Faire en sorte que le peuple soit incapable de comprendre les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. «La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures». Extrait de «Armes silencieuses pour guerres tranquilles».
Savez-vous que dans le gouvernement de François Hollande se cachait un fils de nazi?
Savez-vous que l’éducation nationale qui vous emploie abrite en son sein des antisémites Comme à Mulhouse monsieur Henri Eichholtzer récidiviste de la haine raciste ?
Savez-vous que le délicieux et bien connu mouvement le MRAP distille de la haine des juifs ?
Heureusement à Frétoy bien qu’ils soient aussi ignorants de cela, il y a encore 55% de gens sur qui la manipulation n’a pas de prise. Par contre les Frétouillards n’ont pas pris conscience que de toute façon les carottes sont cuites et que même avec madame Le Pen, c’était plié ! Les Français sans en avoir rien compris sont devenus esclaves du fameux système que j’appelle moi le marxisme culturel je suis vraiment désolé monsieur Delaunay mais les classes c'est fini nini ! Mauvaise nouvelle ? Pas sûr ! Voir ici.
Et puis aujourd’hui profitez bien, vous devez être heureux comme un ténia dans un gros colon ! Le premier sinistre de la rance qui pue est monsieur Edouard Philippe porte-parole d’Ali Juppé de vos chers amis LR, l’homme de l’identité heureuse, du multiculturalisme et de l’islamisation paisible de la France, un proche des délicieux assassins djihadistes les Frères Musulmans, la nébuleuse islamiste internationale antisémite et raciste fondée par Hassan al Banna, le grand-père de Tarik Ramadan, en Égypte. Votre «ami» pourrait mener une profonde «réforme» de la loi sur la laïcité de 1905 au profit de l’islam, conformément à l’alliance nouée entre la gauche néo-conservatrice et marxiste culturelle occidentale avec la confrérie et la coalition des crétins, des faillis et des hypocrites. Voir ici.
Cela doit tempérer le désappointement qui a dut être le vôtre quand le 7 mai dernier au deuxième tour de la présidentielle le nombre des «gros cons» comme le dit madame Aram ou de «salauds» comme l’affirme l’escroc repris de justice et ancien ministre socialiste Tapie ainsi que vous même qui avez toujours «pensé» que l’électorat du FN ne concernait que les moins éduqués, ce qui n’excuse pas leur bêtise (en gros des illettrés incultes et imbéciles au sens psychiatrique). Peu de gens de votre âge ont fréquenté le catéchisme mais beaucoup se rappellent vaguement les paroles du disciple Mathieu, qui au Chapitre 7 de son évangile et aux versets 2 à 4 dira : « …2 Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l'on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez. 3 Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? 4 Ou comment peux-tu dire à ton frère: Laisse-moi ôter une paille de ton œil, toi qui as une poutre dans le tien?… Il faut dire qu’avec 55.95 % de votes de vos administrés pour madame Le Pen ce n’est plus du désappointement mais du désespoir qui a du vous toucher ce jour-là. Il faut dire aussi que ce que vous considérez comme des bouseux ont une réputation de ne pas avoir malheureusement l’éducation d’un professeur. Mais chez vous à  Frétoy avec toutes les pailles dans les yeux de vos électeurs, la meule doit être énorme, quant à vous, alors là, avec les poutres vous allez faire faire fortune dans la charpente !
Voilà monsieur le maire ce que j’avais à vous dire. Dans l’attente de votre réponse, je vous prie de croire monsieur le maire que je suis et reste votre très humble et très obéissant serviteur.
Michel Alain Labet de Bornay

Ceci étant fait revenons un instant à nos braves Frétouillards qui au  2e tour des élections présidentielles 2017 du 7 mai dernier c’étaient rendus aux urnes à 81.90 % (c’est moins bien qu’au premier tour, mais quand même très bien) pour voter tenez-vous bien à 55.95 % pour madame Marine Le Pen candidate du Front National. Bravo et merci à ces bonnes gens !

 Je crois aussi qu'une partie de la réponse ce trouve



 C’est aussi que maintenant monsieur Delaunay maire de Frétoy doit se sentir moins seul depuis que certains semeurs de haine récoltent une tempête d’injures et de menaces. Monsieur Eric Gold qui comme tous les gauchistes prônant l’amour du prochain (au point de se laisser envahir par tous les miséreux de la terre !), le vivre ensemble (avec des sauvages incultes et violents, parfois même assassins) et surtout la tolérance, cette si belle qualité sans laquelle vous êtes moins qu’un être humain, relégué au rang de facho (cet unique axiome dont ils se servent pour clore le bec de leurs contradicteurs), monsieur Eric Gold, maire-adjoint de Saint-Priest-Bramefant, dans le Puy de Dôme, est un hypocrite monstrueusement intolérant, en est venu lui aussi comme monsieur Delaunay à en faire l’éclatante démonstration, en se livrant entre les deux tours à une action qui effectivement a de quoi nous rappeler les heures les plus sombres de notre Histoire : la délation !
Marine c'est la France.
N’ayant pas supporté comme monsieur Delaunay que Marine Le Pen arrive en tête au premier tour avec 154 voix contre 133 à Emmanuel Macron, ce chantre de la tolérance (mais uniquement pour ce qui lui convient) s’est fendu d’une lettre ouverte particulièrement abjecte, dans laquelle il dénonce ceux qui d’après lui ont mal voté, en les désignant uniquement par leur prénom, mais qui dans une petite ville de 887 habitants, peuvent aisément être identifiables… y compris par des citoyens de même tendance despotique que lui, qui pourraient être tentés par des actions punitives ! Voir ici.
Mais ce grand démocrate ne s’en est pas tenu à une seule délation, puisqu’il avait auparavant tenté d’y entraîner «les maires du coin» :
«Maire radical de gauche (Comme Pierre Laval qui a cul foireux toujours merde abonde) dans cette commune du Puy-de-Dôme, Éric Gold était en colère après les résultats du premier tour. Énervé, mais pas surpris. «Ça fait 28 ans que je suis élu dans ce village et je vois le Front national monter régulièrement dans la région », raconte-t-il à L’Express. « J’ai appelé lundi [1er mai] les maires du coin pour leur demander de faire une lettre commune, mais certains ont refusé. Alors, j’ai décidé d’en faire une tout seul », explique-t-il. «Je voulais faire réagir les gens qui pensent que ce monde est soi-disant pourri alors qu’ils bénéficient du système». (C’est très vrais et très juste, nombre de votants pour le FN bénéficie des «largesses» du «système» ou autrement dit du marxisme culturel mais ils en ont marre et préfèrent un petit chez soi qu’un grand chez les autres à la porte ouverte). Monsieur Gold fait manifestement partie des «généreux» trouvant normal que les contribuables français secourent toute la misère du monde, avant de s’occuper de celle de leurs voisins ! Article ici.
«Appel cinglant» pour Le Parisien, «appel audacieux» pour L’Express… Imaginons le tsunami haineux déversé par les médias si un maire FN s’était livré à cet exercice contre des administrés ayant voté Macron ?
Si  la publication Facebook a été supprimée après avoir été partagée des centaines de fois, sur Twitter en revanche, les réactions vont bon train :Ici.
Comment s’étonner dès lors d’avoir subi sans répit une campagne présidentielle la plus scandaleusement nauséabonde, présentant la candidate frontiste et ses soutiens comme d’abominables nostalgiques du nazisme, alors que ce fait divers (et combien d’autres dans l’ombre) prouve que précisément le nazisme ne se situe pas du tout dans le clan de Marine Le Pen, représentante des patriotes, mais bien dans celui de ses accusateurs ! C.Q.F.D.
Remarquez que lorsque Wikipédia précise que la ville de Saint-Priest-Bramefant fait partie de l’aire urbaine de Vichy… aucun doute n’est permis sur les nostalgies criantes de cet indigne élu. Voir ici: Macron ? Un nazi ?
Marine c'est le Peuple
Résistance Républicaine précise que bien évidemment, et contrairement à l’intolérance de ce grand sectaire, il n’est aucunement question de diriger notre colère sur l’ensemble des habitants, quels que soient leurs votes, lesquels, rappelons-le est secret puisque obligation est faite de passer dans l’isoloir pour mettre un bulletin dans l’enveloppe.
Comment donc cet intransigeant élu a-t-il fait pour savoir qui avait voté FN ?
Sans doute en se basant sur des discussions informelles avec ceux qui sans méfiance, ont osé se livrer à des critiques, irrecevables par ce fieffé égoïste, manifestement indifférent à tout ce qui n’est pas politiquement correct pour la secte des grands esprits éclairés, forcément supérieurs à ceux qu’ils désignent avec le plus grand mépris, les populistes !
Pour ceux qui, comme moi, auraient envie de faire savoir le fond de leur pensée à ce si sympathique citoyen «ouvert à la diversité» mais pas n’importe laquelle, voici les coordonnées de sa mairie : mairie.stpriestbramefant@wanadoo.fr
Un autre maire a fait parler de lui, dans l’entre-deux-tours : le premier magistrat de la petite commune d’Annezin, près de Béthune, dans le Pas-de-Calais. Au soir du premier tour de la présidentielle, Daniel Delomez (DVG) avait craqué en constatant que Marine le Pen était arrivée en tête dans sa ville avec 38 % des votes, traitant les électeurs frontistes de «connards». Résultat du deuxième tour ? Marine Le Pen l’a emporté avec 53,46 % des suffrages….
En Normandie, Grégoire Micaux, le maire de Beaurepaire, entre Le Havre et Etretat (Seine-Maritime), a lui aussi exprimé son désarroi devant le score du FN, dimanche. Ne comprenant pas pourquoi Marine Le Pen est arrivée en tête (52,05% des voix), dimanche, dans son petit village de 492 habitants, il a menacé de démissionner après les législatives, «pour être en accord avec ses convictions».
Après le second tour de la présidentielle où beaucoup de secteurs ruraux ont vu Marine Le Pen placée en tête par les électeurs, le maire Bruno Boulay et son premier adjoint Jean-Christophe Jouanneau ont eux aussi  rédigé une lettre aux habitants de leur commune, Thoiré-sur-Dinan (Sarthe).
Ou l’on retrouve les lieux communs habituel à la rhétorique marxiste culturelle d’ultra gauche : «nostalgiques des ordres noirs aux idées courtes et méprisables (…) des racistes ordinaires que la normalisation du Front National a totalement décomplexés»
Des humanistes ces gens-là ? Ces «gens» là, ces voyous, sont de fieffés gredins marxistes culturels et socialistes faisant partie de groupuscules d’ultra gauche dont le but est la prise de pouvoir par la révolution tranquille marxiste culturelle de façon à se maintenir au pouvoir sans légitimité, pour censurer démocratiquement la presse, éliminer démocratiquement les opposants, restreindre de manière démocratique ou supprimer démocratiquement les libertés individuelles les plus élémentaires, en fait établir la dictature, qui, même si elle est du «prolétariat» n’en reste pas moins une immonde dictature criminelle.
En fait en opposant certaines masses humaines à d’autres groupes, ils trahissent l’amour fraternel, cette fameuse Fraternité dont ces ostrogoths patibulaires se gargarisent continuellement, comme ils trahissent le liberté au nom de la dictature d’une prétendue «classe» sois disant opprimée, de même qu’ils ont trahis partout la notion d’égalité en droit des hommes, en voulant en faire une égalité entre chaque être humain contraire au droit naturel.
Robespierre disait : «Songeons qu'il ne peut jamais être politique, quoi qu'on puisse dire, de condamner à l'avilissement et à l'oppression une multitude d'hommes qui vivent au milieu de nous». Robespierre messieurs …. Robespierre ! 

 Michel Alain Labet de Bornay


Copyright 2017. Agence de Presse AIS (Accréditation International System). Trade Mark. Tous droits réservés.
Ce matériel peut être publié, diffusé ou redistribué dans la mesure de la citation de la source.
Une faute d'orthographe, une erreur à signaler ? Une précision à apporter? Des sous à nous envoyer ? Commenter l’article les commentaires sont libres et les ânes honimes tolérés ou écrivez à : a.de.bornay@gmail.com
Pour laisser un COMMENTAIRE cliquez en bas de page sur Commentaire et là oh miracle de la technique, une page s’ouvre comme Sésame et vous pouvez écrire ce que vous voulez, les commentaires ne sont pas censurés et sont entièrement libres !

3 commentaires:

  1. Quand tu te «sent» méprisé par 100 personnes alors que c'est toi qui en méprise et en insulte 11 millions. Toujours la vieille rengaine moralisatrice sans fondement, sans histoire....juste un mythe grotesque pour culpabiliser un peuple persuadé d'être l'ignoble enculé planétaire. La France n'a jamais autant écarté son CUL., et là historiquement parlant ça devrait leur donner des coliques à cette bande de collabos.

    RépondreSupprimer
  2. Celui là je l'avais oublié mais il y a là une idée à creuser ! http://resistancerepublicaine.eu/2017/05/16/les-638-habitants-de-sury-sur-lere-votent-marine-ils-ont-subi-1755-crimes-et-delits-en-2014/

    RépondreSupprimer
  3. Lu dans "Le Monde" en 2007:
    « Ces hommes, (Entendre les électeurs du Front National) dont beaucoup sont d'origine portugaise, italienne et espagnole s'étranglent d'indignation quand on les traite de «racistes». « Je me promenais avec un conseiller municipal communiste de Port-de-Bouc [...], raconte M. Lopez, et en regardant les façades, il m'a dit «parabole au balcon, melon au salon». J'ai été choqué, jamais je ne me serai permis une telle sortie. Et c'est eux qui se permettent de nous juger ? ».

    RépondreSupprimer