dimanche 11 janvier 2015

Moi ? Je suis Casher !



Le vendredi 5 septembre 2014, Alain de Bornay publiait sur le net un document capital au titre évocateur de « La Question » qui disait : « La vraie « Question », la seule question qu’il faut se poser  aujourd’hui en 2014 c’est : « Qui sont ces antisémites et autres blancophobes (Aujourd’hui on dit albophobes) qui éructent des mort au juifs ou mort aux blancs dans les rues de France ? ». La réponse : Des bons musulmans, certains de race noire, instrumentalisés par toute une nébuleuse de la haine raciste et antisémite marxiste culturelle de la gauche à la droite politique Française en passant par les médias. Lire ici ... c'est gratuit ! 

 

Le sous titre : «  C'est la chute finale, coupons nous les deux mains ! » était évocateur de ces événements abominables de fin 2014 et particulièrement de ceux de début 2015 qui ont vu, (après ceux du bon musulman Youssouf Fofana Ici qui le 13 février 2006 à Sainte-Geneviève-des-Bois avait sauvagement assassiné le jeune juif Ilan Halimi au nom de l’Islam),l’attentat terroriste islamiste du 7 Janvier 2015 contre Charlie Hebdo par les bons musulmans Saïd et Chérif Kouachi faire 12 morts et celle antisémite par l’homme de race noire un bon musulman Amedy Coulibaly du 9 janvier 2015 contre une épicerie casher faire  quatre morts, une véritable tuerie de juifs : Yoav Hattab, Philippe Braham, Yohan Cohen et François-Michel Saada. 

On a tué des juifs au hasard à Paris le vendredi 9 janvier 2015 ? Silence quasi général. Le « live » du Monde parle d’ « otages » qui ont été tués, même s'il admet le caractère antisémite de l'attaque. Quels otages ? Des « otages » pour quoi faire, pour négocier ou obtenir quoi ?

Il n’y a eu aucune prise d’otages par le musulman de race noire Amedy Coulibaly, mais une tuerie de juifs, d’emblée, dès son entrée dans le magasin.
Tuer des juifs dans Paris en 2015,  ça ne fait pas un titre dans les médias. C’est banal comme de tuer des enfants juifs dans une école à Toulouse en 2012, ou des gens dans un musée juif à Bruxelles l’an dernier, ou de crier "mort aux juifs" dans les rues de Paris,si ce n’est des « mort aux blancs » ou d’agresser une famille juive dans un immeuble à Créteil.

Dans tous les cas la responsabilité de l’éducation nationale et de ses professeurs (Dans l’ensemble marxistes culturels convaincus) est écrasante, dans le « cas » Fofana, sa scolarité au collège Joliot-Curie de Bagneux, avait été catastrophique.

Le lundi 22 septembre 2014 la Cour d’Appel de Caen condamnait définitivement 7 ex staliniens devenus marxistes culturels (Dont deux militants du MRAP) pour incitation à la haine raciale antisémite Ici. Parmi les condamnés on trouve madame l’enseignante professeur des écoles Christine Coulon militante du NPA, madame Nicole Le Strat retraitée de l’éducation nationale (Professeur certifié) Syndicaliste au SNES, madame le professeur des écoles Chantal Mallet avec Pierre Frénée 80 ans que quelques rouges journaleux activistes crasseux de « goâche » orthographient «Fresnay» retraité depuis 1989 de l’Éducation nationale, (Instituteur) ancien adjoint au maire socialiste d’Alençon Pierre Manger entre 1977 et 1984. Par leurs actions au sein du collectif Palestine Orne, du MRAP qui distille de la haine des juifs, (ici) ils portent en permanence la haine et stigmatisation de l'autre (Le français de confession Israélite injurié, insulté, traité de « colon » « d’assassin d’enfant » « d’étranger » et en juillet  2014 les cris de « "Itbah al-Yahud" : Mort aux Juifs ! » « Hitler avait raison » « On va vous cramer » « Sales blancs ! » (Ceux-ci vociférés par des hordes sauvages d’humanoïdes souvent de race noire « Hamas Résistance ! »  « Jihad ! Jihad ! Jihad ! » sans oublier «  La Palestine doit finir le boulot (ndlr: commencé par Hitler) » ont de nouveau empuantis les rues de Paris vociférés par des arabes musulmans ou des noirs islamisés, des racistes, barbares antisémites et sanguinaires, des gauchiottes, des jeunes « antifas », instrumentalisés par les marxistes culturels collectivistes ( Voir ici ), cette libération de la parole raciste conduit immanquablement à l'exécution de tels actes racistes.

 

Le 22 mai 2012 Voir ici Alain de Bornay affirmait déjà : « La libération de la parole raciste par ces nidoreux militants marxistes culturels, la stigmatisation de l'autre ( Le français de confession Israélite injurié, insulté, traité de « colon » « d’assassin d’enfant » « d’étranger », etc..) par des personnes, organisations marxiste, voire même des ONG, conduit immanquablement à l'exécution de tels actes (Insultes antisémites, agressions physiques, mitraillages de lieux de cultes, assassinats d’enfants etc..) par des individus qui trouveront des prétextes et des excuses à leurs pulsions/passages à l’acte raciste antisémite.

Je souligne l'exceptionnelle gravité des faits : maintenant, l’injure antisémite et le meurtre d’enfant juifs est avéré. J’appelle tous les Français à réagir et à exiger des pouvoirs publics une autre politique : Lutte efficace contre les organisations racistes tel le Front de gauche, le NPA, le PCF, le PIR, EELV etc. et condamnation exemplaire des propagateurs de la haine raciste.(…) à l’origine par leur discours de haine des meurtres antisémites commis sur Jonathan Sandler, 30 ans, ses deux fils Gabriel et Arieh, 4 et 5 ans, et la petite Myriam Monsonego, 7 ans, fille du directeur de l'école Ozar Hatorah de Toulouse commis par le musulman Mohamed Merah qui se revendiquait être un moudjahidine (un musulman combattant d’allah), et avoir voulu venger les enfants palestiniens.

 

Maintenant il y aurait beaucoup à dire sur la dégoulinade larmoyante gauchiste que l’on subit depuis trois jours « en hommage » aux collaborateurs de « Charlie » présentés comme incarnant l’âme de la France. Or on peut être révolté par l’assassinat de ces hommes et femmes, on peut être déterminé à combattre ceux qui les ont tués, sans se reconnaître pour autant dans toutes les idées et le style de ce journal.

Et si je vous dis que tout ces gens étaient des marxistes culturels et que je l’ai moi même encouragé jusqu’à ma prise de conscience assez tardive. Pierre Fournier, François Cavanna  (qui en 1976, avait publié Stop crève, manifeste contre la mort), Jean Marc Reiser, Georges Bernier mon ami, mon professeur Choron bien aimé, des purs marxistes culturels ( Quoique Choron?) disparus de leur « belle » mort, je suis triste, mais bon, tout a une fin, même la vie …. Mais là … avec Jean Cabu, Georges Wolinski, Bernard Verlhac, dit « Tignous », Bernard Maris dit « Oncle Bernard », Philippe Honoré, dit « Honoré »,le retour de bâton est violent ! Ils s’en sont pris plein la gueule les camarades ! Le boomerang dans les dents ; le retour de la flamme rouge marxiste !

Le marxisme Culturel avec ses sois disant luttes anticapitalistes (Wolinski a été dessinateur dans l’huma de 1977 à 1984) pour l’ « antiracisme » et le « métissage » et la promotion du « multiculturalisme » qui permet de détruire l’identité nationale donc la nation, un lieu majeur de transmission des valeurs ; c’étaient la base de la ligne politique du journal Charlie.

Charlie Hebdo avait milité depuis sa création sois disant pour la « tolérance », « l’humanisme », « le progressisme », « le multiculturalisme » et ainsi créé un monstre marxiste culturel ; Charlie Hebdo c’était le Frankenstein de l’humour politique. Mary Shelley a montré, dans son roman du même nom, que les monstres pouvaient échapper à leurs créateurs.

Personnellement tout en étant pas dupe, j’aimais toutefois bien l’humour de Charlie (Par exemple les caricatures de Charb Voir ici lorsque madame Taubira est caricaturée en singe. Article qui verra le MRAP des Landes déposer une plainte parce que j’aurais comparé madame le ministre Taubira à une guenon (Sans rire SVP).

J’aime bien le cinéma fantastique, l’héroïque fantaisie, les jeux vidéo violents, la science fiction et aussi les films d’épouvante notoirement marxistes culturels qu’on accuse bien sur de provoquer des malaises, de nuire aux bonnes mœurs et de changer les jeunes spectateurs innocents en criminels en puissance. Évidemment, tous les films d’horreur ne sont pas à mettre sous les yeux des plus jeunes de 7 à 77 ans comme Claire Chazal, le porno et les informations du journal de 20 Heure.


La France et les Français sont tellement imprégnés de marxisme culturel : « Le marxisme culturel est une forme de marxisme qui analyse le rôle des médias, l'art, le théâtre, le cinéma et les institutions culturelles de la société en mettant de l'emphase sur les luttes de genres, de classes et d'ethnies. Formulé par l'école de Francfort et Herbert Marcuse, il a puissamment contribué à la montée de la rectitude politique en Occident. Il s'agit d'un moyen culturel et non révolutionnaire pour revendiquer l'abolition des classes et l'égalitarisme absolu. »

Même Gérard Biard, rédacteur en chef de Charlie Hebdo, soulignait l'ironie de la situation d'un journal marxiste culturel anarchisant et anticlérical conspué par tout le monde célébré unanimement, jusque dans la plus célèbre cathédrale parisienne, il dira : « Ils ont fait sonner les cloches de Notre-dame pour Charlie ».

Lors du premier attentat contre Charlie on pouvait trouver ceci sur le net: « Il n’y a pas lieu de s’apitoyer sur les journalistes de Charlie Hebdo, que les dégâts matériels seront pris en charge par leur assurance, que le buzz médiatique et l’islamophobie ambiante assureront certainement à l’hebdomadaire » Voir ici extrait : « En qualifiant systématiquement d’islamophobes des dessinateurs irrévérencieux (…) A faire circuler pour mémoire de ces minables procès en sorcellerie d’islamophobie. Charb, Wolinski, Cabu, Tignous et tous leurs compagnons étaient des antiracistes (…) Ils resteront dans notre mémoire militante car ils ont accompagné le combat pour les droits de l’homme. »

Cet article était signé de Saïd Bouamama un marxiste culturel atypique, militant associatif et politique algérien résidant en France. Docteur en socio économie, chargé de recherche et formateur de « travailleurs » sociaux, un des fondateurs du mouvement des Indigènes de la République, affilié à la CGT et membre de la Coordination communiste. Youssef Boussoumah et Houria Bouteldja ( Les souchiens blancs) membres du Parti des Indigènes de la République ; Abdelaziz Chaambi un bon musulman porte parole du Collectif contre le racisme et l’islamophobie ici, Ismahane Chouder ici et Ndella Paye islamomarxistes membres du Collectif des Féministes Pour l’Egalité, de Mamans Toutes égales et de Participation et Spiritualité musulmanes ; Christine Delphy et Sylvie Tissot sociologues et militantes féministes ; Olivier Cyran, Thomas Deltombe, Rokhaya Diallo, Sébastien Fontenelle et Hassina Mechaï journalistes marxistes culturels si ce n’est islamos marxistes ; Henri Braun et Nawel Gafsia avocats ; Arielle Saint Lazare militante féministe marxiste culturelle ; Laurent Lévy, Faysal Riad, Karim Tbaili, Pierre Tevanian  démissionnaire du MRAP après avoir été accusé d'avoir tenu des propos racistes au cours d'un entretien avec Dieudonné, tel que cela a été rapporté par des membres du MRAP dont Gérard Kerforn président de la fédération des Landes (ici) et Najate Zouggari communiste et sociologue militants antiracistes ( ?).

L’attaque qui a visé « Charlie » a révélé un certain nombre de réactions qui mettent à mal aujourd’hui le fameux vivre ensemble marxiste culturel avec toutes ces fameuses « chances pour la France » devenues après avoir été victimisés des bon musulmans « jihadistes » antisémites. 


 Au lycée, ils criaient « Allah Akbar » pendant la minute de silence. On parle encore de déséquilibrés ?

En effet, même si certains élèves ont crié « Allah Akbar » pendant la minute de silence avec la complicité de leurs professeurs marxistes culturels d’autres ont clairement justifié cet attentat. Un professeur s’est ainsi exprimé sur les ondes de RMC en citant notamment des « élèves d’origine extra européenne » comme c’est mignon des « extras européens » des chinois ou des américains peut être ?
Aujourd’hui je n’irai pas à la manifestation. 

Aujourd’hui une méga manif se déroulera à Paris avec de sacrés porte-étendards antisémites.

Nous aurons tout le gratin marxiste culturel antisémite et antisioniste habituel, des rouges, des verts qui n’ont nullement été gênés cet été de défiler pour le Hamas avec une bonne quantité de racailles musulmanes qui éructaient des « mort aux juifs » et des « mort aux blancs » dans le cas des noirs musulmans d’origine sub saharienne.

On aura un Mahmoud Abbas Docteur en terrorisme qui remplit la cervelle de sa jeune génération de haine, de mensonge et de violence.
On aura un Erdogan qui comme on le sait est ennemi officiel de l’état d’Israël, et pourvoyeur de main d’œuvre à l’Etat islamique.
On aura également l’inévitable Emir du Qatar, porte-monnaie attitré des français et multiples groupes terroristes et grotesque maitre-chanteur.
Et bien évidemment une quantité non négligeable de racailles musulmanes venues à Paris pour l’occasion en manque de casse qui défilera fièrement en soutien aux terroristes musulmans instrumentalisés par les marxistes culturels qui sont responsables de la mort de 17 personnes.

Au lieu de se pavaner à Paris, Hollande et Cazeneuve devraient être en prison. Pour complicité d’incitation à la haine raciale et non-assistance à personnes en danger (les Juifs et les blancs). Ils n’ont pas condamné ni puni les organisateurs des manifestations Ici pendant lesquelles des pancartes où il était écrit « mort aux Juifs » ou ont retentis des « mort aux blancs » ou ont été brandis des drapeaux noirs de Daesh, des discours au micro tenus par des terroristes. Cerise sur le gâteau, Hollande a invité le Maroc (qui met régulièrement et gratuitement ses villas luxueuses à la disposition des politiques français, la Jordanie et 5 Chefs d’Etat musulmans africains à participer à la manifestation.
Plutôt que de répéter jusqu’à plus soif « Je suis Charlie », sur le modèle des campagnes « contre le sida » ne faudrait-il pas plutôt prendre conscience de la situation dans laquelle nous sommes et des dangers qui nous menacent ?

Le moment n’est-il pas venu de choisir son camp au lieu de se réfugier dans une sorte de « Pas nous ! Pas nous ! » pathétique ?
L’histoire a montré la tendance d’un grand nombre de Français à se planquer en attendant que ça se passe. Cela leur a plutôt bien réussi. La plupart sont ainsi passés entre les gouttes au prix, pour quelques-uns, de séjours imprévus mais pas mortels dans les usines et les fermes allemandes et, pour le plus grand nombre, de substitutions alimentaires regrettables (mais le rutabaga et le topinambour sont aujourd’hui à la mode). « Je suis Charlie » traduit aujourd’hui une attitude de repli, quasi victimaire, avec laquelle on croit se donner bonne conscience en évitant les questions qui fâchent. Ce n’est pas cela qui fera peur aux musulmans djihadistes.


Copyright 2015. Agence de Presse AIS (Accréditation International System). (Trade Mark) Secrétariat technique de l’Association de défense des identités Françaises.
Tous droits réservés. 
Néanmoins ce matériel peut être publié, diffusé ou redistribué dans la mesure de la citation de la source.

8 commentaires:

  1. Réponses
    1. Amady Coulibaly a expressément indiqué qu’il agissait au nom de la Palestine.

      Supprimer
  2. Ce que vous dites, Cher Monsieur, est tout à fait véridique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup c'est à diffuser un maximum . Merci d'avance !

      Supprimer
  3. BREIZATAO – URZH BED-NEVEZ (13/01/2015) Discours surréaliste tenu ce jour dans le journal communiste L’Humanité du président d’honneur de la Ligue des Droits de l’Homme, Jean-Pierre Dubois. Interrogé sur les causes des actions terroristes de la semaine dernière, l’intéressé répond :

    “On a le sentiment d’un climat politique qui se détériore, avec les progrès de l’extrême-droite et la libération du discours raciste. C’est le terreau de ce qui s’est passé mercredi selon vous ?

    Jean-Pierre Dubois. Oui, sans doute.”

    Comme nous le disions, la LDH est à la manoeuvre, au profit du Parti Socialiste Français, pour détourner la mobilisation populaire – comme ICI à Quimper – contre le peuple et ses réflexes de défense. Alors que les auteurs de l’action de mercredi dernier contre Charlie Hebdo ont publiquement affirmé que celle-ci avait été menée pour “venger le prophète”, la gauche immigrationniste tente de sauver une nouvelle fois sa clientèle afro-musulmane. Et tente même de capitaliser politiquement en accusant ceux qui, depuis des années, annoncent l’inévitable.

    Un tel degré de compromission et d’ignominie ne relève plus de l’idéalisme creux. Il s’agit d’une collaboration active avec l’ennemi sur fond de cynisme politicien. Il faut en tirer toutes les conclusions.

    RépondreSupprimer
  4. Excellent ! Voilà qui nous complète fort bien : Charlie : http://antiintox.canalblog.com/archives/2015/01/13/31307731.html
    http://antiintox.canalblog.com/archives/2015/01/15/31320973.html

    RépondreSupprimer
  5. Avec la complicité passive de nombreux juges rouges et la complaisance irresponsable de Taubira, la terreur islamiste est bien armée. Il faut en effet souligner le point commun entre les terroristes Chérif Kouachi (12 victimes), Amedy Coulibaly (6 victimes), Mehdi Nemmouche (4 victimes) ainsi que Mohamed Merah (6 victimes): outre leur parcours islamiste, ce sont "des criminels multirécidivistes qui ont bénéficié pendant toute leur vie du laxisme et des failles béantes de notre justice pénale. Tous les quatre auraient dû être en prison au moment de leurs attentats. Si notre système pénal fonctionnait normalement, toutes les victimes de ces terroristes seraient encore en vie aujourd'hui."comme le démontre ICI Laurence Havel, directrice de l'Institut pour la Justice.

    RépondreSupprimer
  6. Avec de tels articles vous ne devez pas avoir que des amis.... Bravo de dire la vérité!

    RépondreSupprimer