vendredi 14 juin 2019

Madame Le Pen renvoyée en correctionnelle.





Cette «information» nous arrive en droite ligne de la presse puante d’ultra gauche et marxiste culturelle, comme en l’occurrence Le Parisien qui n’est plus Libéré depuis longtemps mais est aujourd’hui collabo du système marxiste culturel Allah con ! 

Nous étions certains et je vous le disais sur mon blog dès le 27 mai dernier (cliquez ici) que la presse pourrie subventionnée à 100% et toute entière marxistes culturelle comme le Midi se-disant «Libre» ou le Parisien qui n’est plus Libéré que moi, mais tout entier vérolé par l’ultra gauche macroniste, avec les gros tarés de journalopettes stipendiés et les grosses putasses sachant à peine lire un prompteur, comme aussi des gauchistes antisémites se disant «journalistes», de l’AFP (Agence France Pute) continueraient à insulter, diffamer les patriotes et les membres du Rassemblement National le premier parti de France.

L’excellente madame Le Pen présidente du Rassemblement National est très abusivement renvoyée devant le tribunal correctionnel pour «diffusion d’images violentes» (Rappelons que le délit de «diffusion d’images violentes» a été créé par la loi de prévention de la délinquance de 2007 et modifié en novembre 2014 (article 227-24 du Code pénal. Il punit « le fait soit de fabriquer, de transporter, de diffuser par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support un message à caractère violent ou pornographique ou de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine... l’atteinte à la dignité de la victime qui interdit, par exemple, la publication d’images de cadavres identifiables ou d’exactions. Le degré de l’atteinte à la dignité de la victime, est parfois contrebalancé par le droit à l’information lorsque l’image est publiée dans la presse, est laissé à l’appréciation du tribunal. Madame Le Pen qui a effectivement affiché des les images violentes les avaient reprises sur des sites d'informations et journaux en ligne (comme par exemple Mamafrika.tv pour le syrien écrasé par un char), c'est donc à la source d'assumer les conséquences de ses diffusions), selon l’AFP une Agence de Presse marxiste d’ultra gauche à la solde du gouvernement Macron confirmant une «information» de la chaine gauchiotte BFMTV. Les sous merdes journalistiques emboiteront rapidement le pas comme L'express, L'Immonde, Pourri-moche etc.

C’est madame le juge d’ultra gauche et marxiste culturelle Chloé Delalle qui a mis madame Le Pen en examen cette brave femme Allah botte du Politiquement correct autre nom du marxisme culturel n’en est pas à son coup d’essais contre les patriotes, elle avait déjà mis en examen, Jean Pierre Cassen  comme directeur de publication de Riposte Laïque, suite à trois plaintes du maire et crapule communiste de Limay, Éric Roulot et les condamnations du grand patriote Pierre Cassen sont un vrai scandale ! Fin mars, les juges d’instruction marxistes culturels d’ultra gauche avaient pris la même décision concernant le député apparenté RN maître Gilbert Collard. Ils suivaient ainsi les réquisitions du parquet de Nanterre.
En décembre 2015, la présidente du Rassemblement national et le député du Gard avaient diffusé des images des immondes exactions des bons religieux musulmans un poil extrêmistes de Daech qui étaient diffusés sur Internet sur leurs comptes Twitter. Marine Le Pen avait partagé trois photos issues de la propagande musulmane du groupe terroriste en réponse au journaliste Jean-Jacques Bourdin, qu’elle accusait très justement d’avoir «fait un parallèle» entre le groupe État islamique et à l’époque le Front National. Aux photos toute disponibles sur internet (cliquez sur les liens) madame Le Pen avait joint un commentaire disant : «Daech, c'est ça !».Notons qu’elle avait posté une photo d’un pilote Jordanien immolé par le feu par les gais muslim’s de Daech alors que la chaine américaine fox-news publiera la vidéo complète.
L’atroce vidéo est disponible en cliquant ici.
Les bons musulmans de Daech immoleront deux soldats turcs en 2016 selon le Dauphiné lui aussi autrefois Libéré.

Fin 2015 le chroniqueur de RMC Jean-Jacques Bourdin, l’homme qui votais François Hollande, lâche dans son émission face à son invité, le «politologue» Gilles Kepel ancien militant de la Ligue communiste, et un marxiste culturel mondialiste, qui participera à la réunion du  groupe Bilderberg de 2015 (dis-moi qui tu fréquente je te dirai qui tu est): «Je vais revenir sur les liens entre Daech et le Front national, enfin les liens… pas les liens directs entre Daech et le FN mais ce repli identitaire qui finalement est une communauté d’esprit, parce que l’idée pour Daech c’est de pousser la société française au repli identitaire ?». Personnellement je vois que Bourdin dit bien qu’il pense qu’il existe une communauté d’esprit entre le rassemblement National à l’époque le FN et le mouvement «religieux» musulman terroriste Daech !
Lorsque l'on est nettement comparé à DAESH une organisation musulmane terroriste criminelle, il est normal de faire une comparaison illustrée pour démontrer combien cette accusation est fausse !

Madame Le Pen avait pourtant retiré une des photos, celle de James Foley, qui aurait soi-disant «profondément choqué» la famille de l’otage américain exécuté par l’État islamique. On se demande bien pourquoi la «famille» de monsieur Folley n’as pas été «choquée» le 26 Aout 2014 par la diffusion de l’égorgement de James comme un mouton de l’Aïd par un musulman fou furieux pour voir l'image cliquer ici. Sur le site Israélien «Lève-toi ! / Etz Be-Tzion» l'atroce image de Folley égorgé, la tête séparée du corps ne semble choquer personne !

Faut-il mettre la presse américaine en examen ?
Les parents de James Folley étaient-ils «choqués» par la presse américaine ?
Quand à maître Gilbert Collard, dont l’immunité parlementaire a été levée en septembre 2017, avait, lui, tweeté la photo d’un gisant au sol avec ce commentaire : «Bourdin compare le FN à Daech : le poids des mots et le choc des bobos !».
C’est ainsi qu’on peut lire aujourd’hui dans le Midi qui serait soi-disant libre l’article ci-dessous :
La présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, et le député du Gard, Gilbert Collard, qui avaient diffusé des images de l'État islamiste sur Twitter en 2015 sont renvoyés devant le tribunal correctionnel de Nanterre, a annoncé ce mercredi 12 juin la chaîne BFM (Allah botte de la macronie et du marxisme culturel cette chaine de télévision est puante de malhonnêteté intellectuelle)
«Le renvoi date de plusieurs mois... Les tribunaux me manquaient... un peu ! » a réagi avec beaucoup d’humour maître Collard, ce même mercredi après-midi, auprès du Midi Libre.
Marine Le Pen avait tweeté en 2015 des photos d'exactions du groupe Etat islamique afin de protester contre le "parallèle" effectué, selon elle, par le journaliste Jean-Jacques Bourdin entre l'EI et le FN.
Une enquête pour "diffusion d'images violentes" avait ainsi été ouverte à la mi-décembre 2015 par le parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine) après un signalement du gouvernement à la police, via la plateforme Pharos de la direction centrale de la police judiciaire.
L'enquête visait également le député du Gard, Gilbert Collard qui a lui aussi diffusé une photo d'une victime de l'EI. 
Des mises en examen en 2018
L'immunité parlementaire de Marine Le Pen avait été levée. La présidente du RN a été mise en examen pour «diffusion de messages violents accessibles à un mineur».
Elle avait par la suite refusé de se rendre à l'expertise psychiatrique demandée dans le cadre de l'instruction.
Quant à Gilbert Collard, le bureau de l'Assemblée nationale avait décidé le 27 septembre 2017 de lever également son immunité parlementaire. 
Il a par la suite était mis en examen en janvier 2018. Il a d'ailleurs annoncé cette mise en examen sur son compte Twitter.
Gilbert Collard a été élu député européen le dimanche 26 mai dernier. Il occupait la quinzième place de la liste Rassemblement national».
Maître Gibert Collard député européen du Rassemblement national dira hier soir sur TF1 : «Continuez à nous insulter, continuez à nous traiter de fachos, continuez à nous parler de l’extrême droite. Je veux dire une chose à nos électeurs: merci d’avoir voté pour nous. On va encore vous insulter, tenez bon dans votre courage».

Oui, on va encore nous insulter, nous traîner dans la boue et nous jeter l’opprobre ainsi qu’aux cadres du parti.
Mais, militants, sympathisants et amis du Rassemblement National  nous sommes des résistants alors on va continuer ! Vive la France !




 Michel Alain Labet de Bornay




2019. Agence de Presse AIS (Accréditation International System). Trade Mark. Tous droits réservés.


Ce matériel peut être publié, diffusé ou redistribué dans la mesure de la citation de la source.


Une faute d'orthographe, une erreur à signaler ? Une précision à apporter? Des sous à nous envoyer ? Commenter l’article les commentaires sont libres et les ânes honimes tolérés ou écrivez à : a.de.bornay@gmail.com


1 commentaire: